Guide Complet des Huiles Essentielles :
Bienfaits, Utilisation et Précautions

Je commence par préciser que l’utilisation que je fais des huiles essentielles en tant que thérapeute olfactive est essentiellement olfactive, cutanée et vibratoire. Les précautions que je vous transmets sont donc en lien avec ces modes d’utilisation. Je ne suis pas naturopathe et ne conseille jamais d’ingérer les huiles essentielles, je ne donne donc pas d’indication pour l’utilisation par voie orale.

I Précautions

1) Modération et précautions

Employez les huiles essentielles avec précaution. Les huiles essentielles sont très puissantes.
Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les yeux, le contour des yeux, ni dans les oreilles. En cas de contact, appliquez abondamment une huile végétale neutre, puis rincez à l’eau. Consultez rapidement un médecin. Les huiles essentielles doivent être impérativement diluées pour une application sur les muqueuses. Gardez toujours les huiles essentielles hors de portée et hors de vue des enfants. Pour leur sécurité, ne jamais retirer la capsule codigoutte des flacons des huiles essentielles. Certaines huiles peuvent être irritantes ou particulièrement sensibilisantes. La majorité des huiles essentielles s’emploient diluées dans une huile végétale sur la peau. Je vous recommande de toujours effectuer un test de tolérance cutané dans le pli du coude pendant au moins 48 heures avant toute utilisation à l’état pur ou dilué sur la peau. Si vous observez une réaction (rougeur, irritation, picotement…), n’utilisez pas l’huile.

2) Réactions au soleil

Les huiles essentielles d’Angélique, Bergamote, Céleri, Citron, Citron vert, Mandarine, Orange, Orange sanguine, Pamplemousse, Verveine peuvent être photosensibilisants. Après utilisation de ces huiles, ne vous exposez pas au soleil ou aux UV pendant 8 à 10 heures.

3) Les personnes sensibles

D’une manière générale, je déconseille l’usage de certaines huiles essentielles pour les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, les personnes hypersensibles ou présentant un cancer hormono-dépendant, et plus généralement celles ayant des problèmes de santé. Sauf avis médical, n’utilisez pas non plus d’huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans. Pour les enfants de plus de 3 ans, utilisez-les exclusivement sous conseil de professionnels spécialisés.

4) Conservation

Pour ne pas qu’elles perdent leurs propriétés, les huiles essentielles doivent être conservées à l’abri de la chaleur et de la lumière. Comme elles sont volatiles, pensez à bien fermer vos flacons. Et, par sécurité, ne les laissez jamais à portée de main des enfants.

II Bienfaits

De nombreux bienfaits ont été étudiés depuis des millénaires concernant les huiles essentielles tant sur le plan de la santé (équilibre digestif, immunologie, problème de peau, anti viral etc…), sur le plan de la beauté (peau, cheveux, ongles, parfum etc…), et depuis plus récemment sur le plan psychoémotionnel et énergétique.

Une fois les précautions d’emploi connues et respectées, il s’agit d’une façon saine et naturelle d’accompagner son quotidien en devenant plus autonome et plus responsable de son bien-être.

III Utilisation

1) Qu'est-ce qu'une huile essentielle ?

Une huile essentielle est un extrait liquide et aromatique obtenu généralement par distillation à la vapeur d’eau à partir d’une plante, et qui en concentre les actifs volatils. Elle représente la quintessence de la plante, sous forme de concentré, riche d’une très grande variété de substances actives identifiées très précisément par analyse chromatographique.

2) Origines et histoire des huiles essentielles

L’utilisation des huiles essentielles commence bien avant notre ère, dans l’Égypte Ancienne. Des papyrus trouvés à travers les siècles attestent de l’existence de « plantes de vie » à partir de 4500 avant Jésus-Christ.
Leur utilisation était sacrée, la médecine s’attachant à une croyance en la magie et aux symboles.

L’utilisation des huiles essentielles au Moyen-Orient commence en 4000 avant Jésus-Christ, d’après certaines tablettes mésopotamiennes retrouvées. Leur utilisation était essentiellement du domaine de la parfumerie, jusqu’à ce que l’influence égyptienne dans le domaine médical ne les atteigne.

Concernant l’avancée des pratiques des huiles essentielles, les chinois ne sont pas les précurseurs mais ils font avancer les connaissances, vers 2800 avant Jésus-Christ, dans le domaine du grand public, grâce à la parution du premier ouvrage sur les recettes à base d’huiles essentielles. Pen Ts’ao, écrit par l’empereur-dieu Chen Nong, dénombre près de cent plantes utilisables sous forme d’huiles essentielles.

1000 ans avant Jésus-Christ, on les retrouve aux Amériques. Les civilisations Incas, Mayas et Aztèques ont implanté l’utilisation des plantes médicinales sur les terres américaines bien avant le temps des Croisades. Les terres américaines regorgeaient de plantes diverses et variées. Les historiens ont été capables de classifier plusieurs centaines de plantes utilisées par la tribu Aztèque.

Et depuis, toutes les grandes civilisations gréco-romaines et ensuite à travers toutes les époques, on retrouve leur utilisation dans l’univers du soin, des rites religieux et de la beauté.

La méthode d’accompagnement en olfactothérapie quant à elle est beaucoup plus récente puisque C’est gilles Fournil qui a créé cette méthode thérapeutique en 1992. Après avoir pratiqué la somatologie (thérapie par le toucher), Il cherche à passer par un autre sens pour accompagner les patients. L’odorat est un sens privilégié pour accéder au monde de l’émotionnel. Il effectue des recherches dans les traditions orientales et occidentales, corrélées par la valeur archétypale de certaines odeurs, il y trouve des correspondances avec les 7 chakras majeurs de l ‘homme et une quinzaine d’odeurs. Il imagine ensuite l’embryon de la méthode puis un clinicat confirme la justesse de sa démarche. Le retour d’expérience de médecins et thérapeutes avec qui il avait partagé la méthode, a permis d‘enrichir et d’elargir sa diffusion. Il a alors déposé le titre d’olfactothérapie à l’Inpi, seules les personnes formées par lui peuvent prétendre au titre d’olfactothérapeute.

3) Les différentes méthodes d'extraction

Les deux méthodes traditionnelles d’obtention d’une huile essentielle sont l’expression à froid (pour les zestes d’agrumes) et la distillation par vapeur d’eau, qui convient à la plupart des plantes et consiste à faire circuler de la vapeur d’eau à travers la masse végétale pour en libérer les essences contenues dans les petites poches glandulaires et les recueillir, après condensation, sous forme d’huile essentielle. Aucune substance chimique n’est ajoutée, ce qui permet d’obtenir un produit parfaitement pur.

On parle d’huile essentielle et pourtant… elle ne contient absolument aucun acide gras !

Les zestes d’agrumes (orange douce, citron, mandarine, pamplemousse…) produisent des « huiles essentielles » souvent appelées « essences », obtenues par râpage à froid des poches d’essence parsemant les zestes frais. On peut toutefois distiller les zestes d’agrumes, ce qui permet d’obtenir des huiles essentielles quasi exemptes de molécules phototoxiques.

Le rendement d’une plante aromatique en huile essentielle est souvent très faible, ce qui explique son prix, fonction de celui-là. Si vous la trouvez trop bon marché, d’origine inconnue, l’huile est souvent « coupée » donc plus naturelle et pure.

IV Les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles

1) Propriétés chimiques et physiologiques

Les différentes molécules présentes dans chaque famille de plantes ont des propriétés thérapeutiques diverses telles que : neurostimulantes ou relaxantes, équilibrantes, décontractantes, euphorisantes, anxiolytiques etc…

Les familles sont répertoriées et classifiées selon leurs principaux chémotypes (désigne, à l’intérieur d’une même espèce, les groupes d’individus qui diffèrent par la présence ou l’absence d’une ou plusieurs substances chimiques sans qu’il y ait de différences macroscopiques ou microscopiques entre-eux).

2) Propriétés psycho-émotionnelles

Le sens olfactif est particulier car c ‘est le seul qui ne transite pas par le néocortex. Il arrive directement dans le cerveau limbique permettant d ‘éveiller les mémoires émotionnelles sans l’accord du mental.

La perception des odeurs est très subjective même s’il y a des références culturelles communes, la thérapie olfactive doit en tenir compte. L’odorat fait remonter des souvenirs d’ordre émotionnel. La thérapie olfactive utilise ce phénomène de l’émotion qui surgit avant que n’intervienne la verbalisation. Cela signifie que le recours à certaines odeurs va permettre de court-circuiter le mental pendant un certain temps. Les odeurs que nous inhalons provoquent en nous, avant même que nous soyons conscients, une sensation agréable ou désagréable. Elles peuvent modifier notre humeur et nos comportements. Elles peuvent aussi avoir une action physiologique : engendrer ou soulager une douleur, induire le sommeil ou augmenter la vigilance.

3) Propriétés énergétiques et vibratoires

Un corps humain en bonne santé vibre entre 62 et 78 MHz et en dessous de 58 MHz, la santé commence à être touchée et des problèmes se manifestent. Certaines huiles essentielles possèdent des fréquences de vibrations élevées qui vont permettre d’agir sur notre fréquence corporelle.

Chaque plante est vivante, intelligente et communique avec nous, elle s’adapte à la personne sur le plan physique, psychique et émotionnel.
Elle guérit, soulage, agit exactement là où il faut. Son mode de communication diffère juste du notre. Elles nous enseignent des choses sur nous-mêmes, la nature et l’univers.
L’huile essentielle représente l’essence même de la plante, son âme. Rencontrer son âme demande parfois à ce qu’on l’apprivoise car son génie se heurte à nos fermetures énergétiques, ces zones corporelles ou psychiques que notre conscience n’habite pas.
Venant déverrouiller la vie, elles viennent parfois nous dire : « y es-tu ? Es-tu vraiment vivant ? Es-tu en paix avec l’énergie sous toutes ses formes ? « Pourquoi ne te sers-tu que de ta tête alors que tes mains sont disponibles ? Et tes pieds, comment vont-ils ? »
Les réactions même d’inconfort parlent souvent de ce génie thérapeutique qui demande à se frayer un chemin pour nous éveiller à son message, à ces ressources énergétiques que nous refusons.
Elles peuvent aussi nous faire rencontrer nos ombres, cheminer dans nos inconforts, nous accueillerons toutes les facettes de notre être. En pratiquant, les messages deviennent plus clairs et nous sommes guidés, enseignés dans la connaissance de la plante.
Les ressentis du corps sont autant de messages physiques qui nous donnent également des informations à entendre.

4) Les bienfaits pour le bien-être mental et psychique

Comme nous venons de le voir, sur différents plans d’actions, les huiles essentielles vont agir pour notre santé mentale et notre bien-être émotionnel et psychique. C’est un outil holistique par excellence puisqu’il accompagne l’être humain dans sa globalité : physique, émotionnel, mental et vibratoire.

L’une des principales caractéristiques des émotions est qu’elles sont intimement reliées aux odeurs, dont l’appréciation personnelle n’est jamais neutre. Nous connaissons tous le fameux effet « Madeleine de Proust » et les souvenirs chargés en affect qui nous remplissent lorsque nous sentons certaines d’entre elles. Les odeurs ont en effet le don de nous replonger instantanément dans le vécu lié à ce souvenir, nous faisant revivre l’émotion positive ou négative qui l’accompagne.
Outre la spécificité de cette mémoire émotionnelle olfactive, parmi les 5 sens humains, l’odorat est le seul à être directement relié à notre système limbique, cette zone du cerveau considérée comme le centre de nos émotions et chargée de réguler les comportements qui y sont associés. Lorsque nous inhalons les notes aromatiques d’une huile essentielle, celles-ci déclenchent en effet les récepteurs de l’odorat, qui vont stimuler l’hippocampe et l’amygdale, des noyaux impliqués dans la gestion des comportements liés aux affects. On comprend pourquoi l’olfactothérapie par les huiles essentielles s’impose comme la branche de l’aromathérapie la plus puissante, mais aussi la plus directe, pour nous aider à maîtriser davantage nos ressentis. Certaines huiles nous aideront à nous concentrer ou à vider notre mental de toutes les pensées parasites.

L’aspect énergétique des huiles essentielles repose aussi sur les traditions anciennes telles que celle ayurvédique avec les chakras (centres énergétiques) et doshas (constitutions).

5) Les 13 huiles essentielles incontournables sur le plan psycho-émotionnel

Cèdre (ancrage et sécurité)
Orange douce (relaxante et relie à son intériorité en douceur, joie et créativité)
Ylang ylang (intimité, sexualité et équilibrante des polarités yin et yang))
Hélichryse italienne (guérir des traumatismes et bleus de l’âme)
Ravintsara (protection émotionnelle et énergétique comme une bulle de protection)
Lavande plexus (sécurité, libératrice d’émotions, neurorelaxante)
Citron plexus (nettoyage et assainissement du plexus et clareté mentale)
Laurier noble (sécurité et confiance en soi)
Géranium Rose (réconfort du Coeur, ouverture)
Basilic sacré (exprimer mots refoulés dans la gorge)
Ecalyptus (écoute et oser dire et être)
Menthe poivrée (clarté mentale et choix clairs)
Camomille (anxiolytique, sécurité, acceptation)

6) Comment choisir une huile essentielle de qualité ?

Labels et certifications, critères à vérifier

Le premier critère à prendre en compte est la qualité des plantes dont va être extraite l’huile essentielle. Elles doivent être issues d’agriculture biologique afin d’être exemptes de pesticides, engrais ou autres produits chimiques.

Seulement, ce seul critère n’est pas forcément suffisant puisque la certification AB par exemple autorise l’utilisation de plante issues de clonage. Or l’utilisation sensible que nous allons faire des huiles essentielles en olfaction et en vibratoire nécessite des plantes ayant une fréquence élevée et dont l’essence même n’a pas été modifiée génétiquement.

Je privilégie les producteurs d’huile essentielle qui ont une charte claire et transparente quant à leur mode de production, la provenance et les origines de leurs plantes, le respect des saisons de cueillette et le mode d’extraction. La plupart des producteurs qui eux-mêmes utilisent les huiles essentielles en vibratoire sont attentifs et respectueux de ces critères.

Je commande donc mes huiles chez un nombre restreint de producteurs en qui j’ai confiance et dont j’ai testé les huiles essentielles afin de m’assurer de leur qualité.

V Introduction aux chakras et aux huiles essentielles

1) Qu'est-ce qu'un chakra ?

Le mot chakra peut librement être traduit par le mot roue. Le corps humain est composé de sept points d’énergie, appelés chakras, qui forment des spirales ou des roues. Les chakras sont placés de façon stratégique, le long de la colonne vertébrale, allant du scrotum jusqu’au-dessus de la tête.

2) Le lien entre les chakras et les huiles essentielles

Comme nous l’avons vu précédemment, les huiles essentielles possèdent une fréquence d’énergie vibratoire. Elles ont donc un pouvoir harmonisant sur les chakras. Elles agissent sur les chakras par la valeur énergétique, par le senti (l’odeur), leurs couleurs vibratoires. Il est donc possible d’harmoniser nos chakras et nos corps subtils avec l’aromathérapie énergétique.
En olfactothérapie on va faire des correspondances entre certaines huiles selon leur fréquence et leurs propriétés et les chakras.

VI Les 7 chakras principaux et leur action

1) Chakra racine Muladhara

Le 1er chakra nommé Racine et Muladhara en sanskrit , est situé au niveau du périnée, c’est-à-dire entre les organes génitaux et l’anus. Il est le symbole de l’union entre l’esprit et la matière. Le rôle de ce 1er chakra est d’être un support pour l’Homme.

On attribue à cette énergie vitale la couleur rouge et le symbole d’un lotus à 4 pétales. Dans ce symbole vous pouvez apercevoir un triangle orienté vers le bas, toujours représentant de l’enracinement sur Terre.
Ce qui freine l’ouverture de ce chakra c’est essentiellement la peur, l’anxiété et l’insécurité que nous ressentons dans notre quotidien.
Ainsi, cette énergie vitale à un rapport direct avec nos besoins essentiels. Ici, nous parlons de se nourrir ou encore de se protéger dans un but de survie.
• Si le chakra est ouvert c’est à dire si le chakra est dit équilibré alors cela conduit à une confiance en soi, en la vie, un sentiment de bien-être règne, on devient alors maître de soi.
• Si le chakra Racine n’est pas bien ouvert, il y a une fermeture avec l’extérieur autour des plaisirs des sens, avec un aspect égoïste qui fait surface.
• Si celui-ci est fermé, le chakra est perçu comme un dysfonctionnement. Ainsi, un sentiment de « ne pas avoir les pieds sur terre » règne et peut provoquer une totale perte de la réalité, une instabilité, un manque de confiance en soi terrible et une baisse de l’intérêt pour la sexualité.

2) Chakra sacré Svadhisthana

Le 2ème chakra nommé Sacré et Svadhisthana en sanskrit, est situé au centre de l’abdomen (au niveau du ventre), plus précisément à 5 cm en dessous du nombril. Ce 2ème chakra rayonne vers le haut. Le chakra Sacré est celui qui influence les émotions.
De ce fait, il symbolise la porte d’entrée vers le début de l’épanouissement de l’être humain grâce à ses goûts. De plus il est connu que le deuxième chakra est en lien avec les parties du corps qui représentent la vitalité : la circulation, la sexualité, la reproduction ainsi que l’élimination.
Le rôle de ce 2ème chakra est de soutenir l’épanouissement personnel et la formation de l’identité au travers des relations avec les autres et le monde. Ainsi, Svadhisthana nous permet de ressentir le monde qui nous entoure et qui est en nous, pour ne faire qu’un. C’est d’ailleurs en rapport avec ce qui ressort de sa signification « Svadhisthana » : foyer.
On attribue à cette énergie vitale la couleur orange et le symbole d’un lotus à 6 pétales.
Dans ce symbole, vous pouvez apercevoir un cercle, qui représente les éléments de l’eau et un croissant de lune. Ces symboles mettent en avant l’étroite relation entre les phases de la lune et les fluctuations dans l’eau et les émotions.
Enfin, il est légitime de souligner la connexion du 2ème chakra avec les organes sexuels et la reproduction.

Le 2ème chakra est important puisqu’il est fondamental à la sensation de bien-être. En effet, le chakra Sacré est le centre de nos sentiments et de nos sensations.
Ainsi, le chakra Svadhisthana est particulièrement actif au niveau de la sexualité, et de l’expression des désirs.
Cette énergie vitale à pour objectif de créer une relation pleine de soutien, de plaisir et d’échanges harmonieux avec le monde et les autres.
• Si le chakra est ouvert c’est à dire si le chakra est dit équilibré alors une sensation de bien-être intérieur est omniprésente, la confiance envers autrui s’installe.
• Si le chakra Sacré n’est pas bien ouvert voire fermé, alors un manque de d’assurance apparaît. Il est observé que les personnes dans cette situation se replient souvent sur elles-mêmes.
• Si celui-ci est trop ouvert, une obsession sexuelle peut faire surface.

3) Chakra du plexus solaire Manipura

Le 3ème chakra nommé Plexus solaire et Manipura en sanskrit, est situé au niveau du nombril et plus précisément trois doigts au-dessus de ce dernier (la base de la cage thoracique). On dit qu’il a la capacité de capter de façon directe, les pulsions vibratoires des personnes qui nous entourent. Notre réaction dépend donc de ces vibrations.
Ainsi, il est connu que le troisième chakra symbolise la transformation des émotions, instincts et désirs émis des chakras inférieurs en une spirale d’énergie supérieure. Et c’est dans le but de la réalisation consciente de notre vie, que cette spirale est utilisée par les chakras supérieurs.
Le rôle de ce 3ème chakra est d’activer l’énergie de survie. De cela découle le fait que le plexus solaire laisse vivre les émotions, car ces dernières sont l’un des symboles de la vie. C’est d’ailleurs ce qui ressort de sa signification Manipura : « Joyau éclatant ».
On attribue à cette énergie vitale la couleur jaune et le symbole d’un lotus à 10 pétales.

La dominance de la couleur jaune rappelle la chaleur est donc le feu, qui est l’élément associé à ce 3ème chakra. La forme en fleur de lotus est représentative de la vie, symbole de la renaissance.
Le 3ème chakra est d’une grande aide pour le développement de la personnalité. En effet, Manipura est le chakra qui représente la force de l’humain et le développement personnel sur tous les plans.
En d’autres termes Manipura caractérise l’éveil interne, associant la nature humaine à l’éveil spirituel. Les faiblesses de l’Homme sont reconnues par ce 3ème chakra mais il représente la capacité à s’élever au-dessus de ces dernières.
Ce qui freine l’ouverture de ce chakra c’est essentiellement la peur du rejet, de l’abandon, la peur de ne pas être à la hauteur des espérances ou encore d’être critiqué.
Ainsi, le 3ème chakra est déséquilibré voire bloqué quand il y a :
– Un sentiment d’estime de soi faible
– Une forte soumission aux désirs et aux ordres d’autrui
– Des difficultés relationnelles
– Des difficultés grandissantes à gérer les émotions négatives
– L’apparition de troubles digestifs
• Si le chakra est ouvert c’est à dire si le chakra est dit équilibré alors cela conduit à un fort sentiment de confiance en soi, comme si le monde vous appartenait. Il y a une volonté de relever les défis et atteindre les objectifs en étant multi-tâche. Au niveau des ressentis, la joie se manifeste, l’être est ouvert, zen et spontané. A noter que lorsque le 3ème chakra est équilibré, le respect d’autrui mais aussi de soi est important. Au niveau des émotions, il y a une fluidité constante.
• Si le chakra du Plexus solaire n’est pas bien ouvert, les sentiments sont bloqués. Le refuge dans le travail, le perfectionnement et l’autorité est fréquent. Ainsi, la personne manque de calme intérieur, il y a même une difficulté à lâcher prise et à se détendre.
• Si celui-ci est fermé, le chakra est perçu comme un dysfonctionnement. L’être peut avoir des tendances dépressives et voir les obstacles insurmontables de tous les côtés.

4) Chakra du cœur Anahata

Le 4ème chakra nommé du Cœur et Anahata en sanskrit , est situé au niveau du centre de la poitrine (entre la 9ème et la 10ème vertèbre) ,et plus précisément sur le sternum. On dit qu’il se trouve au centre du système des chakras. Le chakra du Cœur est celui qui reçoit les énergies émises des autres chakras pour les transformer en une force qui agrémente l’amour inconditionnel. Ainsi il est connu que le quatrième chakra symbolise le lien entre les différents chakras spirituels et terrestres.
Le rôle de ce 4ème chakra est de renchérir cet amour que nous avons pour nous même dans le seul but de développer notre capacité à aimer l’autre mais aussi à accepter de recevoir son amour en retour et n’oublions pas que l’amour est un sentiment éternel. C’est d’ailleurs ce qui ressort de sa signification Anahata : point de vie, sans fin, ininterrompu.
On attribue à cette énergie vitale la couleur verte et le symbole d’un lotus à 12 pétales.
Le 4ème chakra est le centre des énergies présentes dans l’enveloppe charnelle. En effet, le chakra du Cœur est le pont entre les trois premiers chakras et les trois derniers. Ainsi, comme écrit précédemment, le chakra Anahata est source d’harmonie liant les centres d’énergies entre eux. Ce chakra génère uniquement du positif et n’émet pas de négatif quand il est équilibré.
Ce qui freine l’ouverture de ce chakra est essentiellement la peur, l’isolement, la rancune que nous ressentons dans notre quotidien. Ainsi, cette énergie vitale a pour objectif de tendre vers un « Amour Universel ». Cependant, il faudra d’abord que l’Homme se concentre sur l’amour qu’il se porte à lui-même, son acceptation en tant que tel.
• Si le chakra est ouvert c’est-à-dire si le chakra est dit équilibré alors cela conduit à une ouverture d’esprit et une ouverture vers le monde. Un sentiment de joie de vivre et de confiance règne, on devient alors libre.
• Si le chakra du Cœur n’est pas bien ouvert, le réflexe sera de se mettre de côté et ne pas vouloir créer une relation de partage et de confiance avec les autres.
• Si celui-ci est fermé, le chakra est perçu comme un dysfonctionnement. Des comportements négatifs surgissent comme le fait d’être sur la défensive, d’être jaloux ou encore de s’isoler. Ces deniers ne facilitent pas la connexion et la création d’un lien avec les autres.

5) Chakra de la gorge Vishuddha

Le 5ème chakra nommé Gorge et Visuddha en sanskrit, est situé au niveau de la gorge, des cordes vocales et des bronches. Le chakra gorge est celui qui permet d’aligner les centres d’énergies. Même s’il est le représentant des chakras dit « physiques », il est fortement lié au chakra sacré. De ce fait, il permet de cerner les ressentis, émotions et créativité dans le but de comprendre la mission sur terre. Mais aussi de confronter sa vision à la réalité de la vie et enfin de pouvoir lâcher prise.
Le rôle de ce 5ème chakra est de permettre à la personne de s’exprimer sur ce qu’elle pense, ressent à l’intérieur d’elle même dans le seul but de maintenir une communication sincère et pourvoir donner mais aussi recevoir. Ainsi le chakra de la Gorge, permet d’avoir beaucoup de diplomatie et les relations pures avec les autres. C’est d’ailleurs ce qui ressort de sa signification Visuddha : purification.
On attribue à cette énergie vitale la couleur bleue et le symbole d’un lotus à 24 pétales. Dans ce symbole vous pouvez apercevoir un cercle superposé d’un triangle orienté vers le bas. Ce chakra représentant l’élément éther et l’ouïe.
Le 5ème chakra est le centre des énergies de la communication et de l’expression. En effet, le chakra de la Gorge est le passage de l’énergie entre la partie haute du corps donc la tête et les parties inférieures du corps. Ainsi, comme écrit précédemment, le chakra Visuddha est source d’une expression harmonieuse et sereine. Ce chakra s’équilibre seulement du moment que le chakra cœur l’est aussi.
Ce qui freine l’ouverture de ce chakra est essentiellement la peur. En effet, si vous avez peur de froisser une personne, de lui dire ce que vous pensez réellement, peur d’assumer vos ressentis et pensées alors cela peut empêcher l’ouverture du chakra.
• Si le chakra est ouvert, c’est à dire si le chakra est dit équilibré alors cela conduit à la sincérité de la personne. La personne écoute et parle avec le cœur.
• Si le chakra gorge n’est pas bien ouvert, la personne a du mal à écouter les personnes et parler avec elles.
• Si celui-ci est fermé, le chakra est perçu comme un dysfonctionnement. Des comportements négatifs surgissent comme le fait d’être trop bruyant.

6) Chakra du 3e œil Ajna

Le 6ème chakra nommé 3ème œil et Ajna en sanskrit , est situé au bas du front, plus précisément entre les deux sourcils et au-dessus de l’arête du nez. On dit que son emplacement est la signification à la fois de l’ouverture d’esprit et de l’imagination. Le chakra du 3ème œil est celui qui donne accès à l’intuition spirituelle. Grâce à ce chakra vous développez une vision globale de la vie. Ainsi il est connu que le sixième chakra est le lieu de rencontres et de prises de conscience, il est lié aux autres chakras inférieurs et au mental en leur transférant l’intuition.
Le rôle de ce 6ème chakra est de vous permettre de diriger votre vie. De ce fait, sa signification est regroupée autour : de la connaissance, du savoir, de l’intuition, la mémoire, l’imagination, la sagesse mais aussi l’intelligence ou encore la capacité de synthèse et d’analyse. C’est d’ailleurs ce qui ressort de sa signification Ajna : commandement et perception.
On attribue à cette énergie vitale la couleur indigo et le symbole d’un lotus à 96 pétales ou sous forme de 2 pétales.
Le 6ème chakra est le centre des énergies présentes dans l’enveloppe charnelle. En effet, le chakra du 3ème oeil est le pont entre les trois premiers chakras et les trois derniers. Ainsi, comme écrit précédemment le chakra Ajna est source d’harmonie liant les centres d’énergies entre eux. Ce chakra génère uniquement du positif et n’émet pas de négatif quand il est équilibré. Le savoir vous vient grâce à l’intuition et les perceptions extrasensorielles. On l’appelle aussi chakra maître parce qu’il active les autres chakras principaux.
Il est intéressant de savoir que le 6ème chakra est lié au mental. On dit de lui qu’il est directement relié aux lobes droit et gauche de l’hypophyse. De ce fait, on note que les hémisphères gauche et droit du cerveau sont aussi en lien avec le chakra du 3ème œil. D’un côté, il y a le siège de l’intuition qui est fortement présent dans l’hémisphère droit et le siège de l’intelligence qui est lui situé du côté gauche de l’hémisphère. Ainsi, l’union céleste du soleil est de la lune prend place pour aboutir sur l’ouverture du 6ème chakra.
Ce qui freine l’ouverture de ce chakra c’est essentiellement, c’est l’ego, restreindre l’ouverture d’esprit et la non remise en question.
• Si le chakra est ouvert, c’est à dire si le chakra est dit équilibré alors cela conduit à l’atteinte de la sagesse et la connaissance enfouies en nous. Elle favorise aussi la compréhension intuitive de l’être. A cela s’ajoute la facilité à trouver des solutions aux problèmes qui se présentent à nous. De ce fait la vision des choses est plus fluide et lucide.
• Si le chakra du 3ème œil n’est pas bien ouvert, la fierté fait son apparition et la manipulation devient un art maîtrisé. La pensée est un outil d’influence sur autrui pour affirmer son pouvoir mais aussi pour une satisfaction des besoins personnels.
• Si celui-ci est fermé, le chakra est perçu comme un dysfonctionnement. Des comportements négatifs surgissent comme le fait de de ne pas être capable de développer une vision globale des choses. En effet, il est possible que les personnes dans ce cas ne réussissent pas à avoir une image claire des choses.

7) Chakra coronal Sahasrara

Le 7ème chakra nommé Coronal, Couronne et Sahasrara en sanskrit, est situé au niveau du sommet de la tête. Il est en totale connexion avec le cerveau et tout le système nerveux. On dit de lui qu’il est au cœur de notre conscience. Le chakra Coronal est celui qui fait la connexion avec l’univers et le monde de l’Au-delà. Ainsi, il est connu que le septième chakra symbolise l’harmonie.
En effet, le rôle de ce 7ème chakra est d’harmoniser et d’unifier toutes les activités spirituelles. Le but étant d’arriver à un sentiment constant d’empathie c’est-à-dire de se mettre à la place de l’autre comme si on était cette personne.
On attribue à cette énergie vitale la couleur violette et blanche et le symbole d’un lotus à 1000 pétales.
Le 7ème chakra est l’une des principales entrées d’énergies. A l’inverse du chakra Racine qui créé un lien direct avec la Terre, le chakra Sahasrara créé un lien direct avec notre père au ciel. En effet, comme il est le représentant du plus haut niveau de conscience d’un être humain, il facilite la connexion avec le cosmos et l’infini. Ainsi, il est au même titre le centre de l’illumination et le siège de la conscience pure. Vous comprendrez suite à cela le lien évident entre son rôle et son élément qui est la lumière.
Ce qui freine l’ouverture de ce chakra c’est essentiellement le questionnement et la peur de la mort.
• Si le chakra est ouvert c’est à dire si le chakra est dit équilibré alors cela conduit à une clarification de sa vocation sur Terre. L’altruisme et la bonté d’âme seront au rendez-vous. Ainsi, l’âme devient sobre et solide.
• Si le chakra du Coronal n’est pas bien ouvert, la réalisation de soi ne sera pas atteinte.
• Si celui-ci est fermé, le chakra est perçu comme un dysfonctionnement. Il bloque tout le système des chakras.
Dans la plupart des cas, le 7ème chakra est quasiment fermé ou totalement fermé.
C’est donc pour cela que cette notion d’équilibre est importante car si le chakra est équilibré alors la personne est ouverte à l’énergie divine. Si à l’inverse, il est dysfonctionnel alors des signes comme les maux de tête ou le fait d’être indécis dans diverses situations seront fréquents.
Il est bien de savoir que le chakra Coronal n’est pas ouvert automatiquement. Il s’ouvre au fur et à mesure du travail fait sur les autres chakras.

VII Les huiles essentielles pour équilibrer les chakras

1) Choix et propriétés des huiles essentielles pour chaque chakra

Les huiles essentielles vont agir soit pour augmenter la vibration d’un chakra parleur fréquences ou pour optimiser une fonction du chakra car elles vont travailler sur une émotion ou aider à développer une qualité.

Pour le premier chakra, on va donc rechercher l’ancrage et la sécurité du corps, on va donc privilégier des huiles qui enracinent comme le Cèdre, le Vétiver, les épineux par exemple qui vont permettre cette action.

Pour le deuxième chakra, on va rechercher la connexion à son intériorité, ses sensations, émotions, désirs avec des huiles comme l’orange douce, la cannelle et l’équilibre de ses polarités masculine et féminine ou la stimulation de la sexualité par ylang-ylang ou santal.

Pour le troisième chakra, on va rechercher à stimuler le passage à l’action et renforcer la confiance en soi avec laurier noble par exemple, et aider la digestion des émotions avec lavande ou citron.

Pour le quatrième chakra, on va rechercher l’amour inconditionnel de soi et envers les autres, le pardon, l’ouverture du cœur avec la rose, la carotte ou le néroli.

Pour le cinquième chakra, on va rechercher une fluidité de l’expression de soi, libérer la parole sincère et connectée à nos ressenti de façon juste avec basilic sacré, eucalyptus radié.

Pour le sixième chakra, on va rechercher la paix du mental, la concentration, l’ouverture de l’intuition, la clairvoyance avec la menthe poivrée, le pamplemousse.

Et enfin pour le septième chakra, on va rechercher l’ouverture à plus grand que soi, la connexion à d’autres énergies, dimensions, la reliance avec notre âme et notre mission sur terre avec niaouli, camomille.

2) Comment les utiliser pour harmoniser les énergies ?

-Techniques et rituels pour travailler avec les huiles essentielles
Il existe plusieurs façons de cheminer avec les huiles essentielles sur le plan vibratoire.

Olfaction : La première consiste à respirer les huiles pendant quelques minutes et de noter les ressentis du corps, émotions, images, messages reçus.
La deuxième pour les personnes plus habituées à la pratique consiste à rester en méditation longue (autour d’1/2 heure) avec la plante.
On peut également faire une « cure » et respirer l’huile quotidiennement le matin au réveil ou le soir.

En cutané (baumes et massages) : On peut aussi déposer un baume préparé avec cette huile sur des zones stratégiques (plantes de pieds, poignets, plexus etc…) ou se masser des parties du corps ou le corps entier avec une huile de sésame enrichie d’huiles essentielles avec lesquelles on a besoin de travailler.

En diffusion : Une autre technique immersive consiste à avoir un diffuseur d’huile essentielle et faire une diffusion dans la pièce durant une vingtaine de minutes (par exemple une lavande ou une orange douce dans sa chambre avant d’aller dormir).

Le bain rituel : Il est aussi possible de mettre dans un bain de pieds ou total, une poignée de gros sel avec quelques gouttes d’huile essentielle ou de mettre les huiles dans un dispersant spécifique (attention très important d’utiliser le sel ou un dispersant, sinon l’huile étant hydrophobe, elle ne se mélange pas à l’eau et le risque que des gouttelettes pures viennent en contact avec la peau et l’irrite ou la brûle existe). Alors vous vous immergé dans ce bain odorant et partez en relaxation olfactive avec l’huile choisie.

IX Les huiles essentielles et les émotions

1) Le lien entre les huiles essentielles, les odeurs et les émotions

Comme nous l’avons plus haut les odeurs et les émotions sont très reliées et d’autant plus que nos souvenirs les plus archaïques (datant de la toute petite enfance et refoulés dans l’inconscient) sont souvent sensoriels. En respirant une odeur on est directement renvoyés à certains souvenirs et donc émotions du passé.
De plus, l’odorat est le seul sens qui ne passe pas par le cortex en premier, il est directement rattaché au cerveau limbique qui est celui des émotions. Le mental n’a donc pas son droit de véto pour entraver le processus par des mécanismes de défense.

2) Comment les huiles essentielles peuvent aider à gérer les émotions ?

On a par l’expérience du terrain, pu identifier des huiles essentielles qui correspondent à chaque émotion afin d’accompagner la traversée émotionnelle et/ou aider à libérer d’anciennes émotions bloquées dans le corps et entravant la libre circulation d’énergie. On va donc s’appuyer sur les huiles essentielles pour mieux gérer nos émotions et faire de la prévention ou nettoyer les anciennes en réparation.

3) formation gardien(ne) des senteurs pour approfondir les connaissances et la pratique

J’ai créé une formation sur 8 semaines pour transmettre mon expérience et mes connaissances en olfactothérapie afin de guider d’autres personnes dans cet apprentissage. Lors de cette formation, je donne les éléments théoriques indispensables pour cette utilisation mais je guide aussi mes élèves vers la confiance en leur intuition pour le choix des huiles. Pour cela, une grosse partie de la formation se fait sous forme d’expérimentation en groupe d’olfaction et de prise en compte des ressentis.
C’est une formation à l’approche sensible et vibratoire des huiles essentielles.

Masterclass gratuite
“libérer les émotions grâce aux huiles essentielles”

Inscris-toi pour avoir accès gratuitement à:

slide-in-HE-fleur